chevron chevron
Quelle banque éthique choisir ?

Quelle banque éthique choisir ?

Avec l'apparition de nouvelles offres bancaires éthiques aux côtés des banques traditionnelles, il est parfois difficile de s'y retrouver : Helios fait le point sur les caractéristiques des écobanques du marché et sur la façon de choisir l'offre éthique qui vous convient le mieux.

Juillet 2022

7 min

Qu'est-ce qu'une banque éthique, verte ou écologique ?

Banque écologique, banque éco-responsable, banque verte... plusieurs appellations mais une seule définition : celle d'une offre de produits bancaires favorisant la protection de notre environnement. De plus en plus de Français se tournent vers ce type de banques qui permettent par exemple de compenser l'empreinte carbone de son compte bancaire ou de financer des projets œuvrant pour la transition écologique.

Les 3 piliers d'une écobanque sont donc :

  • Une finance durable : elle ne soutient pas les énergies fossiles, les pesticides chimiques, l'élevage intensif, l'armement, etc. Au contraire, elle favorise la mobilité bas carbone, l'agriculture durable, la rénovation thermique ou tout autre projet ayant une plus value écologique (et sociale !) ;

  • Un modèle collaboratif : c'est un mouvement qui souhaite transformer en profondeur le système bancaire. Sur le même modèle que les banques mutualistes, les éco-banques ont une gouvernance ouverte. Les clients ne sont pas de simples clients mais participent activement à construire leur banque, en choisissant les prochains produits qui seront disponibles, les prochains projets qui seront financés collectivement... Une éco-banque rend des comptes à ses clients, et à la Planète ;

  • La transparence : elle met fin à l'opacité du système bancaire. Tous les projets financés sont publics et ses clients peuvent vérifier ses engagements.

Intéressé par les écobanques ? Ouvrez votre compte chez Helios

Rejoignez ceux qui s'engagent pour un futur durable : nous sommes déjà des milliers à sortir notre argent des banques traditionnelles pour accélérer la transition écologique. Faites le choix d'une écobanque : c'est rapide, simple et sans engagement.

Ouvrir un compte

Chez Helios, nous avons ouvert la voie en construisant la première écobanque en France :

  • Exclusion ferme des industries : nous avons dressé la liste des secteurs que nous ne souhaitions pas financer à commencer par les énergies fossiles, (pétrole, charbon, gaz ou pétrole de schiste : principales sources du réchauffement climatique ), monoculture agricole, pesticides chimiques, élevage industriel, armement…. Pour tous les projets que nous choisissons de financer, nous nous assurons que pas 1€ ne peut aller dans un de ces secteurs.

  • Collaborative : c'est un mouvement qui souhaite transformer en profondeur le système bancaire. Sur le même modèle que les banques mutualistes, les éco-banques ont une gouvernance ouverte. Les clients ne sont pas de simples clients mais participent activement à construire leur banque, en choisissant les prochains produits qui seront disponibles, les prochains projets qui seront financés collectivement ... Une éco-banque end des comptes à ses clients, et à la Planète;

  • Analyse "Social et Gouvernance" : afin d'être sûrs de ne financer que des projets à fort impact social (pour les salariés comme pour la communauté), nous réalisons une analyse “Social et Gouvernance” pour chacun de nos financements. Parmi les points clés de cette analyse, on retrouve : la prise en compte des minorités, la parité, ou encore l'emploi des personnes en situation de handicap dans l'entreprise.

Pourquoi ouvrir un compte dans une banque éthique ?

Selon le rapport d'Oxfam datant d'octobre 2020, les banques françaises produisent 8 fois plus de gaz à effet de serre que l'ensemble des activités réalisées sur le sol français au travers de l'emploi qu'elles font des dépôts collectés auprès de leurs clients. Les 6 plus grandes banques françaises - BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale, BPCE, La Banque Postale et Crédit Mutuel - ont ainsi dégagé 3,3 milliards de tonnes équivalent CO2 pour l'année 2019 !

70% des financements énergétiques des 4 plus grandes banques françaises sont dirigés vers les énergies fossiles quand les énergies renouvelables en représentent seulement 20% (Source : Rapport d'Oxfam 2020 sur les engagements climat des banques françaises).

Les investissements des banques vers les énergies fossiles pourraient ainsi nous diriger vers une trajectoire à +4°C d'ici 2100, alors que tous les experts du GIEC recommandent de ne pas dépasser 1,5°C. Et la tendance ne va pas vers une amélioration de la situation : en 2020, les investissements vers les secteurs fossiles ont augmenté de +22% !

C'est pourquoi votre épargne chez une banque traditionnelle pollue plus que votre consommation quotidienne (Source : rapport Oxfam - page 17).

En passant chez une écobanque, vous réduirez considérablement l'impact polluant de votre argent et vous favoriserez des projets écologiques, solidaires et transparents. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à calculer l'empreinte carbone de votre compte bancaire.

Top 6 des meilleures banques éthiques

Intéressé par les écobanques ? Ouvrez votre compte chez le n°1 du classement Moralscore

Rapide, simple et sans engagement : ouvrir un compte chez Helios est le petit geste qui compte pour beaucoup dans votre engagement en faveur de la transition écologique !

Ouvrir un compte

Comment ouvrir un compte bancaire dans une banque éthique ?

Qui peut changer de banque ?

Contrairement aux idées reçues, changer de banque est gratuit en France : votre banque traditionnelle ne peut donc pas vous retenir. Il existe même un service public (là aussi gratuit) pour vous faciliter vos démarches.

Pour bénéficier de la mobilité bancaire, il vous suffit d'envoyer un mandat signé à votre nouvelle banque afin qu'elle puisse effectuer à votre place toutes les démarches auprès de votre ancienne banque. Les deux organismes auront alors 22 jours ouvrés pour effectuer le changement de compte, et il ne vous restera plus qu'à profiter de votre compte bancaire éthique !

Si vous possédez un crédit, quelles démarches pour votre mobilité bancaire ?

Si vous souhaitez sauter le pas et ouvrir un compte dans une écobanque, voici notre guide pour vous accompagner dans votre changement de banque en 15 minutes seulement.

Lors de la signature de votre crédit, votre banque vous demande traditionnellement d'ouvrir un compte courant pour y verser votre salaire. Toutefois, depuis 2018, elle ne peut plus vous l'imposer. Vous êtes libres d'aller domicilier vos comptes dans la banque de votre choix.

Autre solution : le rachat de votre crédit dans votre nouvel établissement bancaire. Vous pouvez choisir de conserver votre compte dans la banque qui a fait crédit, mais d'utiliser au quotidien votre compte éthique, en l'alimentant régulièrement par virement automatique. Attention toutefois à bien négocier votre taux car le taux de votre ancien crédit ne s'appliquera plus.

Passer chez une banque éco-responsable : est-ce risqué ?

Non ! Comme dans tout établissement bancaire européen, les banques éthiques garantissent vos dépôts jusqu'à 100 000€.

Et si vous choisissez Helios, vos transactions seront protégées par le 3D Secure et vous bénéficierez d'un conseiller dédié basé en France.

Quelle banque est la moins pire pour l'environnement ?

Comme nous avons pu le voir, l'offre dans le domaine de la finance éthique est variée. Alors comment y voir plus clair ?

Il y a tout d'abord deux acteurs historiques : La Nef et le Crédit Coopératif. Toutes deux agissent depuis plusieurs décennies en faveur de la transition écologique et sont régulièrement citées par des associations comme Les Amis de la Terre et Oxfam. Ces deux établissements bancaires permettent d'œuvrer en faveur de l'économie sociale et solidaire.

Toutefois, pour l'un comme pour l'autre, il y a quelques points négatifs. En effet, La Nef ne permet que d'ouvrir des Livrets d'épargne. Vous devrez donc placer votre compte courant chez un autre établissement. Pour ce qui concerne le Crédit Coopératif, la transparence sur la traçabilité des dépôts est partielle. De plus, lorsque l'on regarde les avis clients sur des sites indépendants comme Trustpilot par exemple, les notes décernées pour chacune des ces banques responsables sur la qualité du service sont très basses, sous les 3/5.

Depuis quelques années, des banques en ligne font leur apparition et cherchent à corriger ces problèmes.

C'est le cas pour Helios. L'écobanque, là aussi recommandée par les associations Oxfam, Reclaim Finance ou Les Amis de la Terre, a mis la transparence au cœur de son ADN. Ses dépôts sont strictement cantonnés par son partenaire Solaris et ne peuvent être utilisés qu'en faveur de la transition écologique. Tous les financements sont publics, réalisés en France et consultables sur le site. Ainsi, déjà 6 millions d'euros ont servi à financer des projets divers dans les énergies renouvelables, la mobilité douce, ou le recyclage des déchets par exemple.

Enfin, des acteurs traditionnels sortent là aussi leur épingle du jeu en s'engageant pour des financements plus responsables, à horizon 2030 ou 2050.

C'est le cas de la Banque Postale qui a pris l'engagement “zéro émission nette à horizon 2040” grâce à une sortie des financements gaziers et pétroliers.

C'est également le cas du Crédit Mutuel, qui est la seule banque traditionnelle à publier de manière transparente sur son site la répartition de ses financements par secteur d'activité, ainsi que l'empreinte carbone générée par ces financements.

La banque s'est également engagée à réduire les émissions de son portefeuille grandes entreprises de 15% d'ici à 2023.

Quelles sont les banques les moins éthiques ?

Dans le rapport d'Oxfam sur l'empreinte carbone des banques en 2019, 2 classements sont exposés : le classement d'émissions d'équivalents CO2 par banque, et celui par euro placé dans chacune des banques.

Lorsque l'on regarde les émissions réalisées par établissement, le top 3 des pollueurs est dans l'ordre : BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale.s de son portefeuille grandes entreprises de 15% d'ici à 2023.

Graphique issu du rapport d'Oxfam “La-colossale-empreinte-carbone-des-banques-françaises

Toutefois, si on se concentre sur les émissions par euro dans chacun de ces établissements, le classement est chamboulé. La Société Générale est alors la banque la plus polluante. En effet, les actifs générés par la BNP Paribas sont plus importants en volume, mais les financements et les investissements de la Société Générale sont plus tournés vers le pétrole, le charbon et le gaz.

Graphique issu du rapport d'Oxfam “La-colossale-empreinte-carbone-des-banques-françaises

Ainsi, grâce à ces graphiques et au reste du rapport d’Oxfam, on peut établir un classement des banques les moins éthiques :

Sources :
Oxfam : “La colossale empreinte carbone des banques françaises
Oxfam : “Banques : des engagements climat à prendre au 4ème degré
Oxfam : “Banques françaises, les fossiles raflent la mise
Boursier.com “Les Français ont en moyenne 25 000 euros sur leurs comptes et livrets
Le Monde : “Climat : vers 4 à 5 degrés de plus à la fin du siècle à Paris
Les Amis de la Terre : “Charbon, les plus et les moins des engagements 2015 des banques françaises

Convaincu ? Rejoignez-nous en 8 minutes

Merci pour votre soutien !
Erreur : saisissez une adresse mail valide